Retour aux origines du café : voyage en Éthiopie

Noël et le froid sont bien là, les journées sont courtes et le soleil se couche sur le ciel québécois dès 16h30 pour laisser place à la nuit noire … Il faudra patienter pour revoir les longues et belles journées d’été où le soleil ne voulait pas nous quitter. En attendant de revivre ces merveilleux moments de chaleur, je vous propose un voyage à la rencontre du pays où les racines du café sont nées : l’Éthiopie. Portrait.

Des origines café ancestrales :

L’Éthiopie est le second pays le plus important d’Afrique en terme de population avec environ 94 millions d’habitants. Ce n’est pas seulement une terre aride et déserte, mais une région du monde à découvrir pour ses zones arborées du centre et à l’ouest. Ces zones spécifiques permettent ainsi de développer une véritable culture du café. Selon la légende, c’est dans ce pays que les humains ont découvert les propriétés de cette plante si particulière. Il y poussait à l'état sauvage sur des hauts plateaux avant que l'homme n’occupe les lieux.

Café - Éthiopie

Une économie aux odeurs de café :

Depuis, la culture du café y est prépondérante. Comme le dit un proverbe éthiopien, « Buna dabo naw » (le café est notre pain). Globalement, le café fait vivre entre une et deux personnes sur dix au pays. À la fin des années 90, l'Éthiopie subit de plein fouet la crise mondiale du café. Le cours historiquement bas du café décourage les producteurs locaux préférant se focaliser sur la culture du Khat (plante caractéristique de l’Afrique de l’Est). L'année 2005-2006 a vu une relance lente mais régulière des prix après la crise du cours du café. Aujourd’hui, il reste le principal produit exporté par le pays, malgré une très forte consommation régionale équivalente à 50% de la production. Sixième exportateur mondial, l’Éthiopie est devenue le premier producteur de café sur le continent africain, à la place de la Côte d’Ivoire, dont la production a beaucoup baissé en raison des conditions politiques dans l’ouest du pays. Quatre pays achètent 60% du café exporté par l’Éthiopie : Allemagne (26,5%), Arabie saoudite (14,3%), Japon (12,2%), Belgique (7,2), États-Unis (7,2%). Viennent ensuite : France (5%), Soudan (4,6%) et d’autres pays comme l’Italie, la Corée du Sud, la Suède ou la Grande-Bretagne.

Le meilleur arabica au monde pour Café Liégeois :

Le meilleur café éthiopien est cultivé à l'ombre des arbres indigènes dans les rares forêts en altitude, ceci permettant aux cerises de café de rester hydratées jusqu'à ce qu'elles soient prêtes pour la cueillette. L'Éthiopie est le seul pays au monde où le café pousse de cette manière, dans une forme de connivence avec la nature. Selon les importateurs européens, les grains éthiopiens sont réputés comme les meilleurs arabicas au monde. Les variétés sont très régionalisées et contrôlées : Harar, Jimma, Limu, Sidamo, Yirgacheffe. Bien qu'il n'existe pas de certification officielle, 95% de la production éthiopienne est estimée biologique. Comme d’autres producteurs étrangers, Café Liégeois se concentre avec les producteurs locaux sur le Yirgacheffe au sud du pays.

L'avenir café : Et après ?

Outre le café, l’avenir de l’Éthiopie se dirige vers de nouveaux horizons comme ceux de l’énergie. Avec une croissance à hauteur de 10% par année, la tâche majeure du pays sera de se doter de l’électricité et des énergies renouvelables. Suite à la COP21, l’Éthiopie s’est engagé à réduire de près de 2/3 ses émissions de gaz à effet de serre d’ici les années 2030. 

À propos de Café Liégeois :
Café Liégeois propose une gamme élargie de capsules compatibles Nespresso® à une clientèle férue de produits européens. Nos cafés premium sont actuellement en vente en ligne au meilleur rapport qualité/prix, et nos services pour les bureaux sont disponibles pour l’ensemble de la province de Québec.


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published