Blogue - Le café sous tous ses angles : Santé, capital humain, mesures sociales et producteurs café / Café Liégeois Canada


Le café: un outil d’échange et de bien être

Saluer son client et lui offrir un café ? Un geste devenu presque anodin qui porte pourtant toute son importance. Quels sont les impacts en externe du commerçant au client, et en interne entre collègues de travail ? Café Liégeois vous dévoile alors le secret et les bienfaits apportés du petit espresso Robusta ou Arabica que l’on reçoit lors de la fameuse question « Puis-je vous offrir un petit café ? ».

 

Pendant vos rendez-vous chez votre coiffeur, banquier ou avocat, on vous demande la plupart du temps si vous souhaitez un petit espresso. Cette proposition devenue presque banale, apporte en réalité une véritable valeur ajoutée. Cette boisson chaude et noire, révèle un geste de convivialité de la part de votre interlocuteur. En effet le café, deuxième boisson la plus consommée dans le monde, installe une atmosphère chaleureuse et permet de faciliter les échanges entre les parties.

L’or noir est devenu tout aussi important dans l’expérience client que le sourire des hôtes. Ce petit geste, qu’est d’offrir le café, peut finalement influencer le questionnaire de satisfaction. Car si l’on prend pour exemple un rendez-vous important et formel de négociation entre un client et son banquier, le café revêt un rôle important et intéressant. Lors de ces échanges aux sujets parfois peu agréables et plus abruptes, il apparaît que déguster un café ensemble détend l’atmosphère dès le départ. Un espresso préparé par un interlocuteur de l’agence vise aussi à donner une impression de client premium. La négociation peut alors commencer plus agréablement et le rôle du banquier apparaît plus sympathique.

C’est ainsi que dans différents domaines et professions, il ne semble pas curieux de voir de plus en plus apparaître l’offre de café de bienvenue aux visiteurs. Plusieurs études menées ont pu prouver qu’aujourd’hui le client attend « une véritable expérience client » de l’entreprise et plus seulement un service ou une vente directe. Le rôle important mais à la fois simple du café, est davantage mis en valeur lorsque votre hôtea prit le soin de vous l’offrir directement de mains à mains. C’est ce premier contact que le client retiendra du rendez-vous. Une machine à boisson en self-service ne suffit plus, l’espresso apporte à la personnele sentiment de se sentir unique.

Du côté de l’interne, quels sont les effets positifs que procurent le café ? L’échange, l’esprit d’équipe, les sujets personnels et d’entreprise, les rencontres et le décloisonnement. Plus qu’une pause café, les salariés la perçoivent comme un outil de motivation et de communication. L’actualité de l’entreprise est souvent un sujet phare, le café est alors un levier pour renforcer l’esprit d’équipe. S’ajoute à cela la qualité de café : le choix que portera l’entreprise sur ce détail aura une influence directe sur la reconnaissance, la valorisation et l’attention porté au bien-être du salarié. Ces sentiments incitent à un investissement personnel, une plus grande performance et une baisse du stresse. Enfin les moments café, ne relatent pas seulement des bienfaits mentaux pour la personne. L’apport de café permet d’optimiser leurs capacités physiques et intellectuelles, permettant la concentration et la mémoire.

Quelque soit la situation (formelle, informelle, personnelle …), le café est un bon outil de bien être et de communication. Alors n’hésitez plus à partager un moment Liégeois!

En savoir plus →

Les plus grands buveurs de café de l’histoire

Ce n’est pas étonnant que les membres de l’équipe Café Liégeois soient des grands buveurs de café. Nous passons toute la journée à penser au café, parler de café, faire des cafés et à boire du café. Ma consommation quotidienne est constituée d’un café Tradition filtre le matin, suivi par deux espressos Magnifico. Et si l’après-midi s’annonce longue, je me fais même un court espresso Kivu. En tout, je suis à quatre cafés par jour !

Je trouvais que j’avais une consommation élevée de café, mais il y a des grands noms de l’histoire qui en buvaient jusqu’à 10 fois plus que ma consommation ! Des philosophes, des écrivains, des politiciens et même des musiciens ! Ils ne juraient que par cette boisson caféinée et disaient que c’était la clé du succès de leurs créations. Peut-être que le monde serait bien différent aujourd’hui sans l’aide de quelques (douzaines de) cafés.

Des compositeurs aux politiciens, voici une liste de quelques personnages historiques qui buvaient des quantités excessives de café.

Ludwig Van Beethoven

Ce fameux compositeur était aussi méticuleux avec la création de sa musique qu’avec la préparation de son café. On dit que Beethoven comptait soixante graines de café tous les matins pour faire sa tasse de café. Selon lui, c’était la dose parfaite pour faire du café.

Voltaire

« Rien ne se fait sans un peu de … CAFÉ ! »

L’écrivain français est connu comme l’un des plus grands buveurs de café sur Terre. Selon l’histoire, Voltaire pouvait boire entre quarante et cinquante cafés chocolatés par jour ! Plusieurs s’inquiétaient que la caféine puisse le tuer, mais il a vécu jusqu’à quatre-vingt quatre ans.

Johann Sebastian Bach

Bach était tellement amoureux du café, il dédia une cantate au café : la Kaffee Kantate. L’opéra se présente comme un commentaire satirique sur l'addiction au café : un problème social important en Europe dans les années 1700.

Teddy Roosevelt

Si tu te demandes qui a commencé la mode de boire des cafés taille « Venti », ce fut bel et bien le 26ème président des Etats-Unis. Roosevelt buvait en moyenne quatre litres de café par jour dans une tasse qui, selon son fils, ressemblait plus à une baignoire !

En savoir plus →

Au cœur de l’Amérique centrale, un café authentique.

Au cœur de l’Amérique centrale, un café authentique.

C’est au centre de l’Amérique à Honduras que se cultive un café de qualité connu pour sa douceur.

Chez Café Liégeois Canada, nous vous proposons le fameux Ital’bar, un mélange d’arabica et de robusta provenant du Honduras.

La saison est optimale dans ce pays, sa saison sèche et sa saison des pluies représentent un lieu idéal pour l’agriculture et la caféiculture. Retrouvez dans vos tasses, des arômes intenses et riches.

Les débuts de la caféiculture :

Les Palestiniens voyageant au Costa Rica et au Honduras ont apporté les premiers grains de café qui ont été cultivé dans la ville Olancho au 19e siècle.
Mais ce n’est qu’en 1950 que le gouvernement du pays a soutenu la culture du café afin d’en faire une source de revenus.

On compte aujourd’hui 100 000 familles qui vivent de la culture du café au Honduras.
Environ 3,9 millions de sacs de 60 kg de café sont exporté par année par les 6 régions productrices : Copan, Opalac, Montecillos, Agalta, Comayagua et El Paraiso.

Les récoltes :

Ces plantations de café se retrouvent en moyenne à plus de 1000 mètres d’altitude, ce qui permet d’avoir une meilleure qualité de café : l’acidité d’un café est corrélée avec l’altitude à laquelle il est cultivé. De plus, les récoltes se font de manière respectueuse afin de protéger l’environnement.

Café Liégeois est heureux de pouvoir mettre à votre disposition L’Ital’bar, un café révélant une rondeur en bouche et de belles notes aromatisés accompagné d’une torréfaction soutenue à l’italienne qui renforce la puissance de ce café et révélant des notes équilibrées.

En savoir plus →